LE ROMAN D’UN ROMANTIQUE


Avec plus de
trente deux millions de disques vendus dans le monde de sa composition emblématique
« Concerto pour une voix »
Compositeur, pianiste et chef d’orchestre, il a popularisé une musique au classicisme
contemporain sans souci des modes et des tendances


C’est dans le village de Mervent, au cœur de la forêt vendéenne, que le jeune Saint-Preux trouve les sources d’inspiration à ses premières œuvres. A six ans, il compose plusieurs pièces pour orgue.

En 1969 à dix-neuf ans, il dirige un orchestre symphonique au festival de Sopot en Pologne et remporte le prix de la Presse Internationale avec sa composition La Valse de l’enfance. La même année, il compose le Concerto pour une voix, à l’origine interprété par Danièle Licari.

Le début d’une impressionnante série de succès, comme Le Piano sous la mer, La Fête triste, Your Hair & Missa Amoris, Symphonie pour le Pologne etc..

De ses œuvres lyriques et romantiques à sa musique pianistique et symphonique, il est joué par des orchestres internationaux les plus prestigieux, de Paris à New York, en passant par Londres, Tokyo, Montréal ou Varsovie.

En 1989, il compose pour l’Unicef un hymne pour les droits de l’Homme et de l’Enfant, Les Cris de la Liberté, dont il offrira le manucrit à sa Sainteté le Pape Jean-Paul II au cours d'une audience privée.

On lui doit à ce jour quelque quatre-cents partitions, dont Jeanne La Romantique, un conte musical en 2007, marqué par un duo légendaire entre l’une de ses filles
Clémence et Johnny Hallyday.


Romantisme, toujours.


saint@preux.fr